jeudi 16 février 2012

Jean-Luc Mélenchon peut espérer un score inespéré

banniere

Le candidat du Front de gauche Jean-Luc Melenchon est pour le moment crédité de 7 à 9% des sondages pour la présidentielle.  Sondages en hausse, meetings pleins à craquer...

Le candidat du Parti de gauche est l'homme en forme de la gauche radicale, et rassemble des électeurs de tous bords. Mais sa marge de progression n'est pas illimitée, selon certains analystes. Près de 8000 sympathisants à Montpellier ce mercredi, déjà 6000 à Nantes mi-janvier, 4000 à Besançon quelques jours plus tard et jusqu'à 10 000 à Villeurbanne il y a quelques jours...

Ses meetings font le plein à chaque fois. Jean-Luc Mélenchon est sans conteste l'homme à succès de la gauche de la gauche de cette présidentielle. "Nous avons des problèmes de riches" avoue le candidat du Front de gauche (FG), qui a lancé un appel aux dons pour financer des salles plus grandes, celles prévues pour le recevoir ne pouvant pas accueillir tout le monde.

Jean-Luc Mélenchon est aujourd'hui crédité de 7 à 9% des intentions de vote. Soit le total à lui seul de la gauche radicale en 2007, avec notamment Olivier Besancenot (4,1%), Marie-George Buffet (1,9%) ou Arlette Laguiller (1,3%). "Il y a vraiment une dynamique construite sur du solide" où "on gagne des électeurs", se félicite Marie-George Buffet (PCF), soutien de la première heure du candidat commun. Si la capacité du PCF à remplir les salles est connue, des gens nouveaux se pressent aujourd'hui aux portes. "En phase avec la mauvaise humeur d'une partie de l'électorat"

Mais à quoi peut bien tenir cette réussite? L'eurodéputé "fait le plein de la gauche non-socialiste qui veut aiguillonner" François Hollande et prend notamment 8% de l'électorat de Ségolène Royal de 2007, explique le sondeur Frédéric Dabi (Ifop). Il joue du registre populiste avec sa dénonciation des élites

L'ex-sénateur PS qui "joue du registre populiste, avec sa dénonciation des élites", a "l'image d'un leader politique perpétuellement en colère, au style et au discours belliqueux. Il est en phase avec la mauvaise humeur d'une partie de l'électorat", estimait Pascal Perrineau (Cevipof) dans Le Parisien ce jeudi.

"Son bon score est aussi lié à la disparition quasi-totale de l'extrême gauche" car "il a complètement occupé cet espace", poursuit Frédéric Dabi, même si on peut imaginer qu'avec la campagne officielle et l'égalité de temps de parole, Nathalie Arthaud (LO) et Philippe Poutou (NPA) "regrapillent" un peu (ils sont entre 0 et 1% aujourd'hui).

"On est déjà sur un score à deux chiffres" En 2002, la gauche de la gauche avait grimpé jusqu'à presque 14%, emmenée par la figure historique de LO (5,7%) et le facteur de Neuilly (4,2%), dépassant le PCF Robert Hue (3,4%). Mais "le contexte était différent, la gauche était au pouvoir", relativise Frédéric Dabi. Aujourd'hui, souligne le sondeur, Jean-Luc Mélenchon peut "espérer un score inespéré". Mais sa "progression possible peut être limitée car il y a un vrai mouvement pour sortir le président sortant et c'est François Hollande qui incarne le mieux l'alternance", pense-t-il.

Au FG, plus optimiste que jamais, on juge au contraire que "tous les signes de terrain montrent qu'on est déjà sur un score à deux chiffres", selon Eric Coquerel. "L'enjeu, c'est les indécis, ceux qui s'abstiennent", argue ce conseiller du candidat, estimant que sur l'électorat de Marine Le Pen, le FG "ne grapille que marginalement" car c'est "un électorat qui vient de la droite".

Pour Frédéric Dabi, la candidate du FN "l'emporte très nettement auprès des ouvriers" mais "Mélenchon qui fait ses meilleurs scores chez les professions intermédiaires et les cadres de la fonction publique, progresse".

Fort de sa dynamique actuelle, le candidat a en tout cas donné rendez-vous à tous ses sympathisants place de la Bastille à Paris le 18 mars pour une démonstration de force. Il ne doit pas oublier que, s'il est sur une bonne tendance, il reste de la route.

Stephane Mahe

Posté par LG LAGAUCHE à 06:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Jean-Luc Mélenchon peut espérer un score inespéré

Poster un commentaire