mercredi 25 avril 2012

SARKOZY DU FOUQUET'S au CRILLON

 LE CREPUSCULE D'UNE BAUDRUCHE


med-restaurant-fouquet-s-visoterra-10065

Après la prise de la Bastille, Louis XVI fait venir près de Versailles des régiments dits "étrangers" afin de protéger sa monarchique personne et mater les ardeurs révolutionnaires de son peuple.

 

Au palais, a lieu un banquet des officiers monarchistes auquel vont assister Louis XVI et Marie-Antoinette : on y aurait foulé aux pieds la cocarde tricolore honnie  et arboré l'ancienne cocarde blanche. On y aurait chanté l'air fameux du Richard Coeur de Lion de Grétry : "O Richard ! O mon roi ! Tout l'univers t'abandonne !"


Le dimanche 15 avril 2012, le grand meeting de Sarkozy place de la Concorde - l'ancienne place de la Révolution où ont été guillotinés le roi et la reine  - a été précédé d'un raout pris à l'hôtel Crillon dont la façade donne sur la célèbre place. Une cinquantaine de membres du Premier Cercle, ces généreux donateurs de l'UMP qui versent annuellement par tête de pipe entre 3000 et 7000 euros, a dû chanter l'air revisité : "O Nicolas ! O mon président ! Tout l'univers t'abandonne !". Pour des renseignements plus précis, prière de s'adresser au ci-devant Eric Woerth qui fut trésorier du parti.

Ca ne s'invente pas, les généreux donateurs se sont retrouvés pour porter un toast au meilleur régime que la France ait jamais connu dans le salon Marie-Antoinette, classé aux Monuments historiques. Quel emblématique présage pour un renouvellement de bail élyséen.

Depuis la terrasse attenante, les ci-devant pouvaient contempler la "majorité silencieuse", ce bon peuple de France accouru en masse de toutes les provinces afin de saluer et complimenter un si bon prince.

Parmi ces prolifiques admirateurs, figuraient en bonne place  les époux Balkany, Patrick et Isabelle, ce couple mythique et dévoué que le monde nous envie : nos Fersen, Lamballe et Polignac bien de chez nous. Une mention particulière est accordée à Patrick qui suit son maître dans ses voyages officiels en chien fidèle : autant que sa loyauté, nous tenons à saluer une probité politique assez rare. Rappelons qu'il est, à ses heures perdues, député-maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).


Les époux Balkany avaient choisi de bivouaquer dans la suite Bernstein, la plus spacieuse et la plus onéreuse de l'hôtel (9 500 euros par jour, repas non compris ; 245 m2 agrémenté d'une terrasse de 100 m2). D'après les renseignements donnés au Canard enchaîné, les Balkany entendaient fêter leur 36e anniversaire de mariage. Dont acte.


François Hollande ne s'est pas fait faute de brocarder ces agapes : "Voilà qui résume un quinquennat. Il avait commencé dans un grand restaurant, il finit dans un grand hôtel. Mais c'est avec les mêmes convives que le candidat sortant a commencé son mandat et qu'il va le terminer."

D'après, entre autres : Le Canard Enchaîné, 18 avril 2012, "Le Crillon du peuple".

CLAIRVAUX

Posté par LG LAGAUCHE à 13:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur SARKOZY DU FOUQUET'S au CRILLON

Poster un commentaire