mardi 6 mars 2012

Marine Le Pen valse à Vienne : bal néo-nazi ou "seulement" d'extrême droite ?

  Depuis quelques jours, les articles se multiplient sur la participation de Marine Le Pen à un bal des corporations estudiantines à Vienne, dont certaines sont présentées dans la presse comme proches de néo-nazis, "interdites aux juifs et aux femmes". Au cours de son voyage, elle a rencontré Heinz-Christian Strache, chef du Parti de la liberté, extrême-droite autrichienne, (FPÖ), et Martin Graf, vice président du parlement autrichien depuis 2008, idéologue et membre du FPÖ. Mais c'est surtout sa participation au bal qui a... [Lire la suite]
Posté par LG LAGAUCHE à 16:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 26 novembre 2008

où va la crise ?

  Face au séisme actuel et au délire des marchés, un peu de recul est nécessaire pour comprendre les racines sociales de la crise. C’est d’autant plus nécessaire que les enjeux sociaux de la récession qui vient sont considérables.   Une crise à plusieurs étages La crise actuelle n’est pas qu’une crise financière. Elle combine différents éléments qu’il faut prendre dans leur totalité pour en comprendre la profondeur. Pour aller à l’essentiel, c’est une crise qui touche aux fondements mêmes... [Lire la suite]
Posté par LG LAGAUCHE à 22:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 17 octobre 2008

FACE À LA CRISE MOBILISATION CITOYENNE POUR IMPOSER NOS EXIGENCES

Nous n’avons pas à payer leur crise ! Partie des Etats-Unis, la crise financière s’est étendue au reste du monde et ce pour deux raisons. Tout d’abord, tous les pare-feux qui auraient pu permettre de la contenir ont été détruits par la déréglementation financière mise en oeuvre par les gouvernements, aucune entrave n’étant plus mise à la libre circulation des capitaux. Ensuite, la quasi totalité des institutions financières du monde ayant participé à la course spéculative engagée dans la finance, aucun pays n’a... [Lire la suite]
Posté par LG LAGAUCHE à 22:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 1 août 2008

Après la télé et la presse : le plan Sarkozy pour mater Internet

  Nicolas Sarkozy vient de commander un rapport sur « les médias face au numérique ». Toujours les mêmes recettes : assouplir, favoriser les concentrations, créer des grands groupes. Le tout enrobé de quelques poncifs sur le pluralisme. Dans un premier temps, il y a eu la télé. Nul besoin d'en faire des tonnes : Sarkozy a juste annoncé la suppression de la publicité sur les chaines publiques et nommé une commission fantôme dirigée par Jean-François Copé. Résultat : une manne inattendue... [Lire la suite]
Posté par LG LAGAUCHE à 20:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 29 juin 2008

Rance télévision

Décidément, le titre de l’album de Carla Bruni-Sarkozy sied à merveille à ce qui se passe dans le PAF. Comme si de rien n’était, la chaîne du parrain du fils d’un certain Nicolas Sarkozy offrira le 11 juillet prochain sa grand-messe à la première dame de France pour qu’elle présente Comme si de rien n’était. C’est dans le besoin qu’on reconnaît ses amis. TF1 est à la peine, au point que Jean-Claude Dassier, le patron de l’info, est contraint d’expliquer dans le Monde qu’il n’y a « ni plan social ni guichet de... [Lire la suite]
Posté par LG LAGAUCHE à 22:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 17 juin 2008

Glanage et poubelles sont-elles les deux mamelles de la France libérale ?

Si j'en crois Wikipédia, en "France, pendant le Moyen Âge et l'Ancien Régime, le glanage est un droit d'usage sur la production agricole. Après le ramassage des gerbes de céréales, les enfants, les vieillards, les handicapés, les sans emploi peuvent prendre ce qui reste dans les champs,et ce pendant trois jours et après le lever du soleil. Organisé en faveur des ruraux les plus pauvres, le glanage est parfois fait par des adultes bien-portants et souvent commence alors que les gerbes sont encore dans le champ ce... [Lire la suite]
Posté par LG LAGAUCHE à 09:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 29 mai 2008

Peugeot SA : 5 796 euros par jour pour le PDG !

Le groupe Peugeot vient de publier, en vue de l'assemblée des actionnaires, un certain nombre de rapports sur ses comptes 2007. On peut les consulter sur son site internet, et la lecture en est édifiante. On lit dans ces documents officiels que la mise en œuvre d'un plan d'économies, dans le secteur automobile du groupe (PCA), s'est traduite par une baisse d'effectifs de 4 000 dans le groupe PSA au niveau mondial. Mais en France, il y a eu 8 000 suppressions d'emplois. PSA peut se vanter que les « frais de personnel... [Lire la suite]
Posté par LG LAGAUCHE à 22:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 21 mai 2008

démentélement du service public :vers la privatisation

La suppression des postes dans l'éducation doit être resituée dans son cadre réel, et non pas dans celui d'une péripétie politique. Il s'agit en effet d'une démarche politique extrêmement précise et élaborée visant à aboutir à faire de l'éducation un marché comme un autre dans le cadre plus large de l'AGCS. D'ailleurs vous aurez probablement remarqué que le scénario de la casse générale du service public est toujours le même : 1ere phase : on tire à boulets rouges sur ces" fonctionnaires bien payés à ne rien... [Lire la suite]
Posté par LG LAGAUCHE à 23:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 17 mai 2008

Unité pour résister et transformer !

Sarkozy et ses amis ne font pas que casser les droits sociaux et les solidarités. Ils travaillent à éliminer toute possibilité d’émancipation. Il faudrait se résigner à vivre dans la jungle libérale, le zoo sécuritaire, un enfer écologique, dans la violence des inégalités et des discriminations. De nombreuses luttes se développent et convergent : celle des salaires, les retraites, le logement, l’école, la santé... Mais résister ne suffit pas pour construire un autre avenir. Dans presque toute l’Europe, la droite... [Lire la suite]
Posté par LG LAGAUCHE à 23:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 15 mai 2008

Fonctionnaires: marre de «travailler plus pour gagner moins»

Suppression de postes, manque de moyens et de reconnaissance... L'ensemble de la fonction publique a emboîté le pas aux enseignants. A Paris, ils étaient 18.000 selon la police, trois fois plus pour les syndicats. «Non au démantèlement du service public.» C'était le mot d'ordre aujourd'hui dans les rangs de la manifestation parisienne qui a rassemblé au départ de la place d'Italie 50.000 à 60.000 fonctionnaires selon les syndicats, 18.000 selon la police. Ailleurs en France, ils étaient... [Lire la suite]
Posté par LG LAGAUCHE à 18:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]